Συγγραφέας:Αγγελοπούλου, Άννα
 
Μπρούσκου, Αίγλη
 
Τίτλος:Catalogue raisonné des Contes Grecs: types et versions AT 700-749
 
Τίτλος σειράς:Ιστορικό Αρχείο Ελληνικής Νεολαίας
 
Αριθμός σειράς:26
 
Τόπος έκδοσης:Αθήνα
 
Εκδότης:Γενική Γραμματεία Νέας Γενιάς
 
Έτος έκδοσης:1995
 
Σελίδες:285
 
Αριθμός τόμων:1 τόμος
 
Γλώσσα:Γαλλικά
 
Θέμα:Ελληνικά παραμύθια-Κατάλογος
 
Τοπική κάλυψη:Ελλάδα
 
Περίληψη:Μετάφραση στα γαλλικά του δημοσιεύματος αρ. 23. Το βιβλίο αυτό, που αποτελεί υποδειγματική δημοσίευση του καταλόγου των ελληνικών παραμυθιών που συνέτασσε ο Γεώργιος Μέγας ήδη από το 1910, μεταφράστηκε σε μία ευρωπαϊκή γλώσσα γιατί ένας εθνικός κατάλογος των παραμυθιών συμβάλλει όχι μόνο στη μελέτη της εθνικής αλλά και της παγκόσμιας προφορικής παράδοσης, μέσα από την οποία φιλτράρονται και μεταπλάθονται με ξεχωριστό τρόπο τα παραμύθια. Ο κατάλογος παραμυθιών του Μέγα αποτελεί ένα σπουδαίο έργο υποδομής για κάθε σχετική έρευνα. Η προσπάθεια για μια υποδειγματική δημοσίευση του καταλόγου αυτού, που άρχισε με τον τόμο αυτόν, καταβλήθηκε με την απόλυτη πεποίθηση ότι η αξία του είναι επίκαιρη όσο ποτέ. Ένας κατάλογος παραμυθιών έρχεται ακριβώς να προσφέρει ταξινομημένο το σημαντικότατο υλικό των παραμυθιών και των παραλλαγών τους, και να υπενθυμίσει παράλληλα τη σημασία, τη συνέπεια, αλλά και τη δύναμη της ευελιξίας που ενέχεται στην προφορική παράδοση των παραμυθιών.
 
Άδεια χρήσης:Αυτό το ψηφιοποιημένο βιβλίο του ΙΑΕΝ σε όλες του τις μορφές (PDF, GIF, HTML) χορηγείται με άδεια Creative Commons Attribution - NonCommercial (Αναφορά προέλευσης - Μη εμπορική χρήση) Greece 3.0
 
Το Βιβλίο σε PDF:Κατέβασμα αρχείου 5.74 Mb
 
Εμφανείς σελίδες: 223-242 από: 290
-20
Τρέχουσα Σελίδα:
+20
http://www.iaen.gr/includes/resources/auto-thumbnails.php?img=/home/www.iaen.gr/uploads/book_files/43/gif/223.gif&w=600&h=91526. Angelopoulou - Brouscou, Contes Grecs

ELEMENTS DU CONTE

I. Le pauvre et le riche

a: Un pauvre; al: et un riche; a2: deux frères; a3: deux voisins; a4: l'un laborieux; a5: et l'autre feignant; a6: le premier travaille beaucoup et tout va mal; a7: le deuxième ne fait rien et s'enrichit sans peine.

b: Le riche donne au pauvre; bl: un champ; b2: des biens qui sont tout de suite détruits; b3: le pauvre a un champ; b4: dont il s'occupe beaucoup; b5: un jour il trouve en labourant une jarre pleine de pièces d'or; b6: Le riche en labourant un jour le champ du pauvre trouve une jarre pleine de pièces d'or; b7: le pauvre les donne au riche considérant qu'elles lui appartiennent de droit.

c: Le pauvre décide d'aller chercher sa Fortune; c1: son frère lui donne une paire de chaussures parce qu'il marche pieds nus.

il. La recontre avec la Fortune

a: II rencontre sur son chemin une personne qui lui indique comment trouver sa Fortune et comment se comporter; al: c'est une vieille femme; a2: un berger; a3: un ermite.

b: II rencontre la Fortune du riche qui est; bl: une femme robuste qui coupe du bois; b2: un Noir que creuse jour et nuit; b3: une belle jeune fille qui file et garde des moutons; b4: une femme laborieuse; b5: une belle femme empêtrée dans les épines; b6: un laboureur qui laboure sans cesse.

c: II rencontre ensuite sa propre Fortune qui est; c1: une très belle femme; c2: qui se regarde dans un lac; c3: une dame riche habillée de soie; c4: une femme qui fait la fête avec de la musique et des chansons; c5: une vieille femme qui dort sous un arbre; c6: une jeune femme qui se baigne; c7: un homme qui joue de la lyre.

d: Suivant les conseils reçus; dl: il la prend par les cheveux et lui plonge la tête dans l'eau; d2: la bat; d3: il sort son poignard pour l'égorger; d4: lui casse la lyre sur la tête d'où sort de l'argent; d5: la Fortune pour se sauver lui promet de l'aider et lui donne; d6: le trésor du lac; d7: la poule noire; d8: la bague merveilleuse; d9: autre; d10: la réveille et elle lui répond que si elle était réveillée il n'aurait même pas de souliers à porter; dll: sa Fortune ne peut pas le secourir.

III. Le retour à la maison

a: Le pauvre prend le chemin du retour; al: il rencontre et récompense tous ceux qui l'ont aidé; a2: rend au riche ce qu'il lui devait; a3: vit heureux.

Σελ. 223
http://www.iaen.gr/includes/resources/auto-thumbnails.php?img=/home/www.iaen.gr/uploads/book_files/43/gif/224.gif&w=600&h=91526. Angelopoulou - Brouscou, Contes Grecs

LISTE DES VERSIONS

THESSALIE

1. LF 1711, 8-10, "Les deux frères". I: a, a1, a2, a6, a7, b, b1, b4, b5, b7, c. II: a, a1, a2 (ils lui conseillent de passer par la tour aux lions sans avoir peur), c, c1, c2, d, d1, d5, d6. III: a, a1, a2, a3.

ILES DE LA MER EGEE

a. Mer Egée Est

2. Argenti, 544-545, no 31, Chios, "La Fortune de la servante et de la Dame". Une servante, pauvre mais très jolie, se plaint de ce que sa riche maîtresse (qui est laide) ne fait rien pendant la journée, alors qu'elle-même travaille jour et nuit. Sa maîtresse l'entend et lui propose de monter avec elle sur le toit la nuit et de convoquer leurs Fortunes réciproques. D'abord vient la Fortune de la Dame, revêtue d'or, belle et pleine de santé. Elles convoquent ensuite celle de la servante, qui est une femme vêtue de haillons et laide. Ainsi la servante se réconcilie avec la réalité et ne se plaint plus.

b. Crète

3. LF 726, 3-8, Krya, Sitia, "La marche vers la Fortune". I: a, a1, a2, a6, a7, b3, b4 (il fait passer quarante fois l'araire), b6, b7. Se poursuit par le AT 947A: Le riche dépose une bourse pleine de pièces d'or sur le pont que le pauvre traversera, mais celui-ci passe les yeux fermés et ne trouve pas le trésor. II: b, b2, c, c3, d, d2, d5, d7. Se poursuit par le AT 567: La poule aux œufs d'or a des facultés magiques: celui qui mangera sa tête deviendra roi, celui qui mangera le foie, remplira le monde de pièces d'or; or, ce sont ses enfants qui se partagent la poule.

4. LF 1118, 1-6. "Pommette". I: a2, a4, a5, a6, a7 (après avoir partagé leurs biens). Le pauvre se rend chez son frère pour voir comment il va; c, cl. II: b, b3, c, c5, d10, d11 (et lui conseille de chercher sa Fortune). Se poursuit par le AT 947B*: II va chez sa Fortune et voit comment elle définit le sort des personnes qui naissent tous les jours. La Fortune lui recommande de prendre la petite Pommette chez lui, car elle est née un bon jour, et elle fera tout pour lui. Ainsi le héros devient riche (AT 737B*).

5. LF 1525, 33-36, Vrachassi, Mirambello, "Les deux frères". I: a, a1,

Σελ. 224
http://www.iaen.gr/includes/resources/auto-thumbnails.php?img=/home/www.iaen.gr/uploads/book_files/43/gif/225.gif&w=600&h=91526. Angelopoulou - Brouscou, Contes Grecs

a2, a6, al. Se poursuit par le AT 947A. II: a, a3, b, b6, c, c1, d, d4. III: II achète trois noix avec l'argent, il échange les noix contre une pierre, qui est un morceau d'or massif (il ne le sait pas). Son frère le comprend et veut l'acheter. Il lui demande de donner son "vrai prix" et son frère lui donne beaucoup d'argent. Le frère meurt de dépit et le héros en hérite.

PELOPONNESE

6. KEEL 735, 1, Koroni, sans titre. I: a, a1, a2, a6, a7, c. II: b, b1, c, c7. *I1 court après elle pour l'attraper, mais sans résultat.

7. LF 722, 12-17, Patra, "La poule et l'œuf d'or". I: a, a1, a2, a6, a7, b, b1, b2 (le vin tourne, l'épicerie brûle), b6, b7, c. II: b, b5, c, c3, d (la Fortune de son frère), d1, d5, d7. Se poursuit par le AT 567.

8. LF 1670, 10-16, Githion, "La bague magique". I: a, a1, a3, a4, a5, a6, a7, c. II: b, b1, c, c4, d3, d5, d8. Se poursuit par le AT 569: la bague fait apparaître tout ce qu'il demande; il obtient ainsi des mets, le bâton lui donne des soldats qui portent la foustanelle et la pipe magique convoque des Noirs. Il vainc dans la bataille avec le roi et prend sa place.

9. LF 1831, 19-22, Vamvakou, Laconia, "Les Fortunes". I: a, a1, a2, a4, a5, b, b2 (des boeufs qui crèvent, une boutique pillée), c. Se poursuit par le AT 460B. En route une truie lui demande pourquoi elle est maigre, puisqu'elle mange toutes les figues du figuier. II: b, b4, c, c4, dll. La Fortune répond "il faut que la truie mange un être humain". III: II donne la réponse à la truie, qui le mange.

GRECE CONTINENTALE

10. Stavropoulos, le même dans Laografia 15, 35, Nafpactia, sans titre. I: a, a1, a2. L'homme riche envoie à la montagne le pauvre pour qu'il lui amène des chevaux, en échange d'un poulain; cl. II: b, b4 (qui réunit les chevaux), c, c5, d10, dll.

ITALIE

11. Taïbbi, II, 33-34, Rocca Forte, Calabria, "Les deux sorte". I: a, a1, (un pope), a2, b3, M, b6, b7, c. II: b, b4, c, c4, d3, d5, d9 (il lui donne un papillon qui, lorsqu'il se met sur la tête du malade, cela veut dire qu'il mourra, et lorsqu'il se met sur ses pieds, qu'il vivra. Se poursuit par le AT 332. Il devient riche.

Σελ. 225
http://www.iaen.gr/includes/resources/auto-thumbnails.php?img=/home/www.iaen.gr/uploads/book_files/43/gif/226.gif&w=600&h=915 26. Angelopoulou - Brouscou, Contes Grecs

NOTICE, v.p. 254

Σελ. 226
http://www.iaen.gr/includes/resources/auto-thumbnails.php?img=/home/www.iaen.gr/uploads/book_files/43/gif/227.gif&w=600&h=915 26. Angelopoulou - Brouscou, Contes Grecs

CONTE-TYPE AT 735A

Σελ. 227
http://www.iaen.gr/includes/resources/auto-thumbnails.php?img=/home/www.iaen.gr/uploads/book_files/43/gif/228.gif&w=600&h=915 26. Angelopoulou - Brouscou, Contes Grecs

ΛΕΥΚΗ ΣΕΛΙΔΑ

Σελ. 228
http://www.iaen.gr/includes/resources/auto-thumbnails.php?img=/home/www.iaen.gr/uploads/book_files/43/gif/229.gif&w=600&h=915 26. Angelopoulou - Brouscou, Contes Grecs

CONTE-TYPE AT 735A 

Πώς ο Μάρτης έκανε πλούσιο έναν φτωχό (Comment le mois de Mars enrichit un pauvre)

AT: Bad Luck Imprisonned

Comment le mois de Mars enrichit un pauvre

Dans un village il était une fois un homme qui s'appelait Elias. Il était très pauvre et pas du tout chanceux. Sa Fortune ne lui laissait rien dans les mains. Elle le persécutait vraiment. S'il achetait des animaux, ils mouraient. S'il achetait de la marchandise, elle pourrissait. Il tombait toujours sur un obstacle qui l'empêchait de prospérer. Un soir, alors qu'il était tout seul à la maison, il eut une idée. Tout le monde, se dit il, se plaint du mois de Mars. Je vais faire exactement le contraire, je lui consacrerai une messe, je lui brûlerai de l'encens, je lui ferai des offrandes. Qui sait? Il m'aidera peut-être à son tour. Il alla tout de suite au marché acheter des cierges, de l'encens, et du pain béni. Le premier Mars il alla avec sa famille à l'église, lui consacra la messe et le loua. Il rentra ensuite à la maison avec sa famille. La nuit, il fit un rêve. Le mois de Mars se présenta à lui et dit:

- "Pourquoi m'as-tu fait ce grand honneur, alors que tout le monde dit du mal de moi?" et Elias répondit:

- "Moi, je ne dis du mal de personne, j'ai eu juste l'idée de t'honorer."

- "Puisque tu m'as honoré, je vais aussi t'aider à obtenir beaucoup de richesses. Je sais que ta Fortune t'empêche, qu'elle te persécute, mais je vais te dire comment faire. Pendant tout l'été tu vas amasser beaucoup de foin. Tu l'amasseras dans les caves et tu ne vendras rien en hiver. Quand l'hiver sera passé ce sera à mon tour de gouverner, et je ferai du mauvais temps pendant tous mes jours. Les trois derniers jours j'enverrai tant de neige et un si mauvais temps que les gens ne sauront comment sauver leurs animaux. C'est à ce moment-là que tu vendras le foin et tu gagneras de l'argent.

Elias fit comme le mois de Mars lui avait indiqué. Il amassa beaucoup de foin dans ses caves. Les gens du village se moquaient de lui. "Pourquoi te donnes-tu de la peine? Puisque tu n'as pas d'animaux, pourquoi te fatigues-tu?" Tout l'hiver passa et Elias ne vendait pas de foin. Mais

Σελ. 229
http://www.iaen.gr/includes/resources/auto-thumbnails.php?img=/home/www.iaen.gr/uploads/book_files/43/gif/230.gif&w=600&h=91526. Angelopoulou - Brouscou, Contes Grecs

au mois de Mars vint le mauvais temps. Les gens du village commencèrent à labourer les champs qui se couvraient d'herbe.

- "Mais qu'est-ce qu'il est niais cet Elias!" disaient les villageois, "tout l'hiver est passé et il n'a pas vendu de foin; qu'est-ce qu'il va en faire maintenant?"

- "Ne vous inquiétez pas," disait Elias en souriant. Vinrent enfin les derniers jours de Mars et le mauvais temps avec la tempête de neige. Tous les paysans alors s'adressèrent à Elias.

- "Sauve-nous, Elias. Nos animaux sont en train de mourir. Donnenous du foin". Et Elias répondait: "Combien d'animaux as-tu?" L'un disait: "J'en ai vingt", et Elias répondait: "Bon, tu m'en donneras les dix et je te donnerai du foin." Et l'autre les lui donnait volontiers car il se disait qu'au moins il sauverait ainsi les dix qui lui resteraient au lieu de les perdre tous. En bref, de cette façon, Elias acquit le plus grand nombre d'animaux dans le village. Mais quand sa Fortune vit qu'il était devenu le plus riche du village, elle dit au mois de Mars:

- "Je lui ferai bientôt voir crever tous ses animaux. J'irai en Europe, je rapporterai des maladies et je contaminerai ses animaux qui en mourront tous. Le mois de Mars se présenta dans son sommeil et lui dit: "Ta Fortune est partie en Europe pour en rapporter des maladies et faire ainsi crever tous tes animaux. Emmène tout de suite ton bétail au marché. Vends tout et garde l'argent dans ta poche. N'en ramène aucune bête." Elias fit exactement comme le mois de Mars lui avait indiqué.

Sa Fortune arriva au bout d'une semaine avec les maladies, mais elle ne trouva pas d'animaux chez Elias. Et les maladies se fâchèrent contre la Fortune parce qu'elles voulaient faire leur devoir. Elle a eu du mal à les renvoyer. "Qu'il est malin!" se disait la Fortune.

- "Qu'est-ce que tu vas lui faire maintenant?" demanda le mois de Mars à la Fortune.

- "Maintenant je vais lui faire perdre tout son argent."

- "Et comment y réussiras-tu?"

- "Je vais me transformer en lièvre", dit la Fortune. "En été quand il sera en train de faucher son blé je vais me faufiler entre ses jambes. Il essaiera alors de tuer le lièvre d'un coup de sa faucille, mais il se blessera à la jambe, la plaie s'infectera et il dépensera tout son argent pour les médecins. Voilà."

Le mois de Mars se présenta tout de suite à Elias pendant qu'il dormait et lui dit: "Ta Fortune te persécutera de nouveau. Elle a dit qu'elle se transformerait en lièvre et quand tu seras en train de faucher elle se glissera entre tes jambes; elle t'échappera au moment où tu essaieras de toucher le lièvre avec ta faucille et tu te blesseras ainsi la jambe. Écoute maintenant ce que tu devras faire. Tu auras attaché entre tes jambes un sac de cuir ouvert et tu moissonneras ton champ comme d'habitude. Quand elle se glissera entre tes jambes, tu les refermeras tout

Σελ. 230
http://www.iaen.gr/includes/resources/auto-thumbnails.php?img=/home/www.iaen.gr/uploads/book_files/43/gif/231.gif&w=600&h=915 26. Angelopoulou - Brouscou, Contes Grecs

de suite et elle restera dans le sac. Ensuite tu noueras le sac et tu l'emporteras chez toi.

Vint l'été et la moisson commença. Elias prit le sac et l'attacha grand ouvert entre ses jambes, puis il commença son travail. Le premier jour le lièvre n'apparut pas. Le deuxième, non plus. Mais le troisième jour, vers la fin de l'après-midi on entendit crier les autres groupes de moissonneurs qui étaient plus loin: "Un lièvre, un lièvre, un lièvre!" Le lièvre se jeta en courant entre les jambes d'Elias qui, d'un coup, les referma, serra et noua bien avec ses deux mains le sac et continua son travail jusqu'au soir. Le soir il emporta le sac chez lui. Il le suspendit dans la cuisine, au-dessus de l'âtre, et il ordonna à sa femme et à ses enfants de ne pas y toucher. Trois ans s'écoulèrent et personne ne toucha au sac. Parfois, quand le feu fumait beaucoup, la Fortune dans le sac éternuait en faisant, "Brouf! brouf!" Pendant tout ce temps toutes les affaires d'Elias allèrent très bien. Il gagna beaucoup d'argent. Mais un jour son beau-frère alla les voir. Il vit le sac suspendu dans la cuisine et demanda à sa soeur: "Qu'est-ce qu'il y a dans ce sac enfumé?" - "Je ne sais pas ce qu'Elias garde dedans. Il l'a suspendu il y a trois ans et nous a interdit de le toucher." Quand sa soeur quitta la cuisine, il décrocha le sac par curiosité et alla voir près de la fenêtre ce qu'il y avait dedans. Dès qu'il le dénoua il entendit "Brrrrfffi", mais il n'eut le temps de rien voir. Le lièvre avait disparu. Quand sa soeur entra dans la pièce, elle vit son frère avec le sac dans les mains, complètement ébahi. "Mais qu'est-ce qu'il y avait dans ce sac?" demanda-t-il curieux. "Comment veux-tu que je sache?" répondit elle. "Pourquoi l'as-tu ouvert? Tu restes ici maintenant à attendre Elias pour lui expliquer l'affaire. Sinon je suis perdue." Quand Elias rentra à la maison, il resta penaud. "Tu n'aurais pas dû dénouer ce sac. Ce qu'il y avait dedans, c'était mon affaire à moi. Tu n'aurais pas dû le dénouer quand-même. Nous sommes perdus maintenant."

Après avoir quitté le sac, la Fortune rencontra le mois de Mars. "Salut, l'amie", dit Mars. "Voilà longtemps que je ne t'ai pas vue. Où étais-tu pendant tant d'années?" - "Qu'est-ce qu'il m'a fait souffrir cette canaille d'Elias! Quand je suis allée lui faire se couper la jambe pendant la moisson, il m'a attrapée dans un sac et m'a laissée suspendue dans la fumée de la cuisine pendant trois ans. Heureusement un jour son beau-frère est venu et a dénoué le sac et je me suis échappée. Sinon j'y serais restée pour toujours."

- "Qu'est-ce que tu vas lui faire maintenant?" demanda Mars. - "Je vais le laisser tranquille maintenant. Je ne vais plus lui faire de mal. Il sera libre de faire tout ce qu'il voudra et tout ce qu'il pourra".

C'est ainsi qu'Elias se débarrassa de sa Fortune, devint· richissime, et vécut heureux, mais pas autant que nous.

LF 325: Version recueillie par El. Dimitrakopoulos à Kryopighi de Karditsa

Σελ. 231
http://www.iaen.gr/includes/resources/auto-thumbnails.php?img=/home/www.iaen.gr/uploads/book_files/43/gif/232.gif&w=600&h=915 26. Angelopoulou - Brouscou, Contes Grecs

NOTICE, v.p. 254

Σελ. 232
http://www.iaen.gr/includes/resources/auto-thumbnails.php?img=/home/www.iaen.gr/uploads/book_files/43/gif/233.gif&w=600&h=915 26. Angelopoulou - Brouscou, Contes Grecs

CONTE-TYPE AT *735E

Σελ. 233
http://www.iaen.gr/includes/resources/auto-thumbnails.php?img=/home/www.iaen.gr/uploads/book_files/43/gif/234.gif&w=600&h=915 26. Angelopoulou - Brouscou, Contes Grecs

ΛΕΥΚΗ ΣΕΛΙΔΑ

Σελ. 234
http://www.iaen.gr/includes/resources/auto-thumbnails.php?img=/home/www.iaen.gr/uploads/book_files/43/gif/235.gif&w=600&h=91526. Angelopoulou - Brouscou, Contes Grecs

CONTE-TYPE AT *735E

H Άτυχη (La Malchanceuse)

Despini

Au bon vieux temps, il y avait un père qui vivait avec ses huit enfants; il disposait d'un grand patrimoine: plusieurs troupeaux de vaches, de chèvres et de brebis. Son huitième enfant c'était une fille; on l'appelait Despini. Tous les autres étaient des garçons. Or, depuis quelque temps, le père découvrait chaque matin, à son réveil, quelques uns de ses animaux morts! Un jour, alors qu'il était perdu dans ses pensées, arrive un vieillard. Le père lui raconte son malheur. Le vieillard lui dit: "La nuit, quand tes enfants seront endormis, va soulever l'édredon, et regarde lequel d'entre eux tient ses mains entre ses cuisses; celui-là il faut le chasser de chez toi pour de bon, car c'est lui qui te porte malheur".

Le père y va le soir même et, que voit-il? C'était Despini, sa cadette, qui tenait ses mains entre ses cuisses! Au petit jour, le coeur brisé de devoir chasser son enfant, le père demande à son apprenti d'emmener sa fille dans la forêt où il allait couper du bois, et de l'y abandonner avec un peu de pain et d'eau. Ainsi l'apprenti s'en va avec l'enfant dans la montagne. Il arrive dans un endroit désert, pend la calebasse remplie d'eau et le sac de pain à la branche basse d'un pin, et dit à la petite fille: - "Toi, reste là, moi j'irai couper du bois et je reviendrai te chercher. Si tu as faim, tu peux manger du pain, si tu as soif, tu peux boire de l'eau..." Et il s'en va. Le soleil se couchait mais l'apprenti n'était toujours pas de retour. Le vent soufflait fort et la calebasse, remplie d'eau cognait contre l'arbre; les coups résonnaient et la petite fille croyait reconnaître les coups de hache de l'apprenti de son père, qui coupait le bois. Elle disait en pleurant: "Notre apprenti, qui coupes le bois... Notre apprenti, qui coupes le bois..." Elle a crié et pleuré jusqu'à minuit. Toute la nuit elle a erré dans la forêt. A l'aube, enfin, elle a aperçu un village au loin.

Elle arrive à la première maison du village. Là on a vu que c'était une enfant de famille. On a pensé qu'elle s'était perdue; on a décidé de la garder pour la nuit, et le matin, au réveil, toutes les bêtes étaient

Σελ. 235
http://www.iaen.gr/includes/resources/auto-thumbnails.php?img=/home/www.iaen.gr/uploads/book_files/43/gif/236.gif&w=600&h=915 26. Angelopoulou - Brouscou, Contes Grecs

mortes! On s'est dit: "Elle doit porter le malheur, celle-là, qu'elle aille donc se perdre, qu'elle disparaisse d'ici!" Plus loin, il y avait une autre maison, elle s'y est rendue. "Je ne reste pas chez vous", a dit la petite fille, sinon vos bêtes mourront", mais elle a fini par accepter leur offre. Le matin, à leur réveil, ils ont trouvé toutes les bêtes mortes! Après cela, plus personne ne voulait de la petite fille. Le troisième jour, une veuve eut pitié de l'enfant qui pleurait. Elle l'appelle. L'enfant ne voulait pas venir. Elle insiste, la petite fille finit par accepter son invitation; le lendemain toutes les bêtes de la veuve sont mortes, mais elle ne chasse pas l'enfant, elle la garde avec elle. Quelques jours plus tard elle lui dit: - "Je ferai cuire pour toi quelques gâteaux et des brioches, que tu apporteras à ta Moira (ton destin) dans ce panier. Tu iras loin du village, devant le grand château, tu attendras devant la porte en criant et en répétant: "Oh, sort des sorts, et le sort qui m'appartient! Oh, jour des jours et le jour qui m'appartient!" Les Moires te chasseront, mais toi tu insisteras; tu resteras là-bas, le temps qu'elles aient pris ton panier et qu'elles aient mis ta part de chance dedans".

Le soir la petite fille se rend au château avec son petit panier. Elle se met devant la porte et crie à plusieurs reprises: -"Oh, sort des sorts et le sort qui m'appartient! Oh, jour des jours et le jour qui m'appartient! Oh, sort..." Mais le Moires, pour toute réponse, l'insultent. Le soir, elles en ont assez. Elles prennent les gâteaux de son panier et le lui rendent rempli de crottes. La petite fille retourne chez sa tante et lui dit: "Regardez-moi ça, ma tante, ce qu'elles m'ont mis là-dedans!" Le lendemain matin la veuve lui remplit une fois de plus son panier de gâteaux et l'envoie crier devant la porte des Moires. Cette fois encore elles lui rendent son panier rempli de crottes. La troisième fois Despini trouve la Moira qui filait la soie. Celle-ci prend les gâteaux et remplit le panier d'une poignée de soie. Despini rentre chez sa tante avec la soie; celle-ci lui conseille de la cacher.

Un jour, il y eut un mariage. Sa tante lui donna de beaux habits et elles y allèrent. C'était alors la coutume d'attacher les couronnes avec un fil de soie; mais on ne pouvait en trouver. La tante dit: "Despini a quelques fils à la maison, qu'elle aille vous les chercher et vous la récompenserez." Elle s'en fut chercher la soie; on interrogea le marié: "Que doit-on lui donner?" Le marié leur dit: "Mettez la soie sur la balance et donnez-lui son poids en or." On met la soie d'un côté et l'or de l'autre. Et on met de l'or, on met: la soie pèse toujours plus lourd. On apporte une énorme balance et la soie pèse toujours plus lourd que l'or. Alors le marié tombe dans une grande réflexion; il monte aussitôt lui même sur la balance. Alors, le plateau où se trouvait la soie se soulève. Les deux côtés sont en équilibre. Le marié quitte la mariée et épouse Despini, qui devient ainsi sa femme. Un jour, alors qu'ils festoyaient, son père passe par là; il l'aperçoit à la fenêtre et s'arrête pour la regarder,

Σελ. 236
http://www.iaen.gr/includes/resources/auto-thumbnails.php?img=/home/www.iaen.gr/uploads/book_files/43/gif/237.gif&w=600&h=915 26. Angelopoulou - Brouscou, Contes Grecs

tellement elle ressemblait à sa fille. Les serviteurs sont sortis pour lui demander: "Qui est-ce que tu attends là?" Il dit: "J'ai vu là-bas une jeune femme qui ressemble à ma fille perdue; un jour en effet, je l'ai envoyée avec mon apprenti dans la forêt, couper du bois et il est rentré tout seul; il l'a perdue." On le fit entrer dans la maison, ils se sont reconnus et ils ont recommencé les fêtes, la cérémonie du mariage et les festins. Mais moi je n'y étais pas, ni vous non plus, pour y croire.

Version provenant de Livissi (Asie Mineure), in Contes de Livissi et de Makri (en grec), de C Mousséou-Boulloukou, KMS, Athènes, 1976, pp. 84-87.

Σελ. 237
http://www.iaen.gr/includes/resources/auto-thumbnails.php?img=/home/www.iaen.gr/uploads/book_files/43/gif/238.gif&w=600&h=91526. Angelopoulou - Brouscou, Contes Grecs

I. L'héroïne malchanceuse est chassée

a: Un roi; al: et une reine; a2: un riche; a3: une mère; a4: a (ont) trois filles; a5: et s'inquiètent parce qu'ils n'arrivent pas à les marier; a6: aucune de ses affaires ne va bien.

b: Une mendiante; bl: une sorcière; b2: une vieille femme; b3: un magicien; b4: un gueux; b5: autre; b6: dit qu'une des filles est malchanceuse et gâche la fortune des autres aussi; b7: on les surveille quand elles dorment la nuit pour découvrir la malchanceuse; b8: la malchanceuse dort; b9: les mains entre les jambes; b10: les bras croisés; b11: les bras étendus en couvrant les autres; b12: se lève la nuit et éteint les grands cierges des autres; b13: ses bras et ses jambes dépassent des bords du lit; b14: c'est la plus jeune; b15: l'aînée.

c: Le père/roi; c1: chasse la malchanceuse; c2: l'emmène avec lui et la laisse dans la brousse; c3: en lui donnant de l'argent; c4: elle s'en va toute seule; c5: pour chercher sa Fortune; c6: ses soeurs se marient tout de suite.

IL Les aventures de l'héroïne - la rencontre avec la Fortune

a: La Fortune persécute l'héroïne partout où elle va; al: passer la nuit; a2: ou trouver du travail; a3: dans la taverne elle vide tout le vin; a4: chez l'huilier elle vide l'huile; a5: chez la vieille femme elle brûle ses habits de fête; a6: chez le potier elle casse les pots; a7: chez le marchand elle met le feu; a8: chez les bergers elle égorge les troupeaux; a9: et pose le couteau ensanglanté sous le chevet de la princesse.

b: L'héroïne arrive finalement à s'abriter; bl: dans le palais (où tout est en or); b2: d'une reine; b3: d'une vilaine; b4: Négresse; b5: ogresse; b6: marchande; b7: d'une bergère; b8: chez une vieille femme; b9: qui sympathise avec elle; b10: même quand l'héroïne lui crache au visage en disant "puisque tout est en or ici, j'ai craché sur l'endroit le plus sale"; b11: la dame comprend que c'est la Fortune qui l'a fait cracher; b12: l'héroïne rencontre toutes les Fortunes rassemblées au bord de la rivière.

c: Suivant le conseil de sa protectrice, l'héroïne; c1: part à la recherche de sa Fortune; c2: sur le sommet de la montagne; c3: dans une tente verte

Σελ. 238
http://www.iaen.gr/includes/resources/auto-thumbnails.php?img=/home/www.iaen.gr/uploads/book_files/43/gif/239.gif&w=600&h=91526. Angelopoulou - Brouscou, Contes Grecs

où elle joue pendant toute la journée et où elle la persécute la nuit; c4: aux deux montagnes qui se referment; c5: sur un trône d'or; c6: dans un château (avec la Fortune de sa protectrice).

d: Elle trouve sa Fortune; dl: et lui offre suivant les conseils de sa protectrice; d2: du pain; d3: un plateau de gâteaux; d4: des tourtes; d5: l'une pétrie avec de l'eau et du sel (pour la Fortune de sa maîtresse), d6: l'autre avec des œufs et du beurre, savoureuse; d7: et commence à la frapper sans pitié; d8: lui monte sur le cou et la menace de l'étrangler; d9: la traîne par les cheveux où se trouve sa force; d10: la Fortune est obligée de lui donner; dll: la pelote de fil de fer; d!2: la pelote de soie dorée; d!3: qu'elle cachait dans sa bouche sous sa langue; d!4: dans sa poche, dans son corsage; d!5: dans un placard, dans une cantine; d!6: de la soie rouge qu'elle filait.

III. La Fortune change; l'héroïne se marie

a: L'héroïne tenant la pelote; al: rentre chez sa protectrice; a2: va en ville et se met au service d'une vieille femme.

b: II y a les noces du prince et on cherche partout du fil d'or pour terminer la robe de la mariée; bl: l'héroïne donne sa pelote (qui est la seule convenable) sous la condition de la peser et de lui donner son équivalent en pièces d'or; b2: la balance s'équilibre seulement quand le prince y monte; b3: le prince quitte sa fiancée et épouse l'héroïne.

c: La princesse va voir son père et lui arrache le noyer qui avait poussé dans son oreille du fait de sa malédiction; c1: son père y passe, la reconnaît et ils sont tous joyeux.

Σελ. 239
http://www.iaen.gr/includes/resources/auto-thumbnails.php?img=/home/www.iaen.gr/uploads/book_files/43/gif/240.gif&w=600&h=91526. Angelopoulou - Brouscou, Contes Grecs

LISTE DES VERSIONS

THRACE

1. KEEL 186, 217-227, 25, Hatziargyrio, Kessani, (version identique à la version de Laografia 15, 1953, 20-22, "La pauvre princesse". I: a, a4, a6, b1, b6, b7, b8, b9, b15, c, c2. II: a, a1, a3, a4, a5, b, b1, b3, b5, b9, b10, bll (et il ne la mange pas), c, c1, c2, d7, d10, d11, d!3. III: a, a2, b, b1, b2, b3, c.

2. Thrakika, 17, 1942, 149 (version identique à celle de Laografïa 15, 1953, 22, Heraclée, sans titre. I: a, a4, a6, b1, b6, b7, b8, b9, b15, c, c2. II: a, a3, b, bl (elle travaille chez eux comme servante et, depuis, tout va mal), b2, b9, c. Elle fait plusieurs pains et la reine invite les Fortunes à manger; d10, dll. III: a, al (elle reste), b, b1, b3.

ILES DE LA MER EGEE

a. Mer Egée Est

3. Folklore X, 1899, 498, le même chez Cosquin, Contes indiens, 128, le même dans Laogr. 15, 1953, 22-23, Lesbos, sans titre. I: a, a4, a6, b1, b6, b7, b8, b9, b15, c, c2. IL b, b1, b5, b9, c, c1, d, d1, d3, d10, dll. III: L'héroïne épouse le fils de l'ogresse et tout va bien, jusqu'au moment où la Fortune vole la pelote de laine. Son mari arrive à convaincre sa Fortune à lui de réclamer la pelote à la Fortune de sa femme. Ils s'en vont pour qu'elle n'ait pas la possibilité de la reprendre.

b. Dodécanèse

4. Kritikos, le même dans Laografia 15, 1953, 26-27, Patmos, "La bergère". I: a, a4, b1, b6, b7, b8, b14, c4. II: b, b7, b9, c, cl (ils y vont ensemble), d, dl (la bergère), d4, d5, d6. On lui donne d'abord la mauvaise galette et ensuite la bonne; d10, d!6. III: a, a1, b, b1, b2, b3.

c. Crète

5. Lioudaki, 66-74, le même dans Laografia 15, 1953, 28-29, lérapétra, "La princesse malchanceuse". I: a, a4, a5, b4, b6, c, cl. II: a, a8, a9, b, b8, b9, c, cl (elle est paresseuse; les Fortunes de tous les autres travaillent, alors que la sienne joue au ballon avec une pomme d'or), d (les autres), dl (elle donne à toutes des gâteaux, mais sa Fortune ne

Σελ. 240
http://www.iaen.gr/includes/resources/auto-thumbnails.php?img=/home/www.iaen.gr/uploads/book_files/43/gif/241.gif&w=600&h=91526. Angelopoulou - Brouscou, Contes Grecs

se lève pas pour prendre le sien), dlû, d!2. III: a, a2, b, b1, b2, b3. 6. Parnassos, 8, 1884, 714, le même dans Laografîa 15, 1953, 27-28, "La Rosé". I: a2, a4, a5, b, b6, b7, b8, b12, b15 (la Rosé est la meilleure fille), c, c2. II: a, a1, a8, a9, b12, d, d7, d10, d11, d!4. III: a, a2, b, b1, b2, b3. L'épisode de la bru malchanceuse se poursuit. Elle rentre chez sa mère, ils la reconnaissent et meurent tous ensemble.

d. Cyclades

7. KEEL 1387, 465-472, Adamantiou, le même dans Laogr. 15, 1953, 23-24, Tinos, "La malchanceuse". I: a, a4, a5, b3, b6, b14, c4 (habillée comme une religieuse), c6. II: a, a1, a3, a7, b, b3, b6, b9, b10, b11, c, c1, c4, d, d1, d4, d5, d6, d8, d10, dll. III: a, a2, b, b1, b2, b3.

8. KEEL 1388, 83-110, 8, Adamantiou, le même dans Laografîa 1, 1953, 24-25, Tinos, "La Fortune". I: a, a4, a5, b1, b6, b7, b8, b11, b15, c4, c5. II: a, a1, a3, a7, b, b1, b3, b9, b10, b11, b12 (les trois Moires de sa protectrice, qui enfournent), c (des Moires), c1, c6, d, d1, d4 (de la perdrix rôtie et du vin), d9, d10, d11, d!4. III: a, a2, b, b1, b2, b3.

9. Tarsouli, 1925, 142-147, le même dans Laogr. 15, 1953, 26, Tinos, "L'Infortunée". I: Un vieux a trois filles et le prince veut épouser la cadette, mais chaque fois qu'on lui fait essayer une robe, on se trompe; b5 (le prince), b6, b7, b8, b13, b14, c, cl. II: a, a1, a3, a6, b, b1, b3, b4, b9, b10, b11, c, c1, c2, c6, d, d1, d4, d5, d6, d9, d10, d11, d!5. III: a, a1, b, b1, b2, b3.

ILES IONIENNES

10. LF 141, 1-2, Kefallinia (Céphallonie), "La mère et ses trois filles". I: a3, a4, a5. Il remarque qu'elles dorment dans des positions différentes; b1, b6 (celle qui a les mains sur la tête deviendra reine, celle qui a les mains aux hanches vivra bien et la troisième, qui a ses mains entre les cuisses, doit partir trouver son destin), c4, c5. II: c (de la sorcière), d, d10 (sans violence), dll. III: Du peloton sortent: une robe d'or, un miroir, un prince, une calèche. Ils vont chez le père du prince qui ne reconnaît pas son fils et les tue tous les deux.

11. LF 1213, 18-22, Valsamata, Kefallinia (Céphallonie), sans titre. Seule l'introduction appartient au AT *735E. I: a, a4, a5, b (une gitane), b6, b7, b8, b9, b15. Le père jette sa fille dans la mer, dans une arche

Σελ. 241
http://www.iaen.gr/includes/resources/auto-thumbnails.php?img=/home/www.iaen.gr/uploads/book_files/43/gif/242.gif&w=600&h=91526. Angelopoulou - Brouscou, Contes Grecs

d'or. Se poursuit par le AT 510B; l'arche se trouve chez le prince; l'héroïne sort le soir, mange, etc.

PELOPONNESE

12. LF 588, 2-4, Léchaina, Ilia (Elide). "La princesse malchanceuse". I: a, a1, a4, a5, b, b6, b7, b8, b10, c, c1, c3. II: a, a1, a8 (elle paie les dégâts); se poursuit par le AT 883C. Elle épouse un marchand de cochons, fait trois enfants: elle appelle le premier "comment j'étais", le second, "comment je suis", le troisième "comment il veut que je devienne". Son père la reconnaît.

ASIE MINEURE

13. Mousseou-Bouilloukou, 10, 84-87, Livissi-Makri, "Despini". I: Un père a huit enfants, le dernier, c'est une fille, Despini; a6, b5 (un vieux), b6, b7, b9, c, c2. II: a, a1, a8. Tout le monde la renvoie; b, b8 (une veuve), b9, c, c1, c6, d, d1, d3 (un panier rempli de gâteaux, les Fortunes le lui remplissent de crottes les deux premières fois), d10, d!2. III: a, al. Au village il y a un mariage: on lui demande un fil de soie pour les couronnes; b1, b2 (le marié), b3, cl.

14. LF 1558, 31-34. I: Une fille orpheline, b, b1, b3, b4, b9 (et il la traite comme une soeur), b10, b11, c, c1, d, d1, d4, d5, d6, d10 (il le vole), d!2. iii: a, a1, b, b1, b2, b3.

Σελ. 242
Φόρμα αναζήτησης
Αναζήτηση λέξεων και φράσεων εντός του βιβλίου: Catalogue raisonné des Contes Grecs: types et versions AT 700-749
Αποτελέσματα αναζήτησης
    Ψηφιοποιημένα βιβλία
    Σελίδα: 223
    26. Angelopoulou - Brouscou, Contes Grecs

    ELEMENTS DU CONTE

    I. Le pauvre et le riche

    a: Un pauvre; al: et un riche; a2: deux frères; a3: deux voisins; a4: l'un laborieux; a5: et l'autre feignant; a6: le premier travaille beaucoup et tout va mal; a7: le deuxième ne fait rien et s'enrichit sans peine.

    b: Le riche donne au pauvre; bl: un champ; b2: des biens qui sont tout de suite détruits; b3: le pauvre a un champ; b4: dont il s'occupe beaucoup; b5: un jour il trouve en labourant une jarre pleine de pièces d'or; b6: Le riche en labourant un jour le champ du pauvre trouve une jarre pleine de pièces d'or; b7: le pauvre les donne au riche considérant qu'elles lui appartiennent de droit.

    c: Le pauvre décide d'aller chercher sa Fortune; c1: son frère lui donne une paire de chaussures parce qu'il marche pieds nus.

    il. La recontre avec la Fortune

    a: II rencontre sur son chemin une personne qui lui indique comment trouver sa Fortune et comment se comporter; al: c'est une vieille femme; a2: un berger; a3: un ermite.

    b: II rencontre la Fortune du riche qui est; bl: une femme robuste qui coupe du bois; b2: un Noir que creuse jour et nuit; b3: une belle jeune fille qui file et garde des moutons; b4: une femme laborieuse; b5: une belle femme empêtrée dans les épines; b6: un laboureur qui laboure sans cesse.

    c: II rencontre ensuite sa propre Fortune qui est; c1: une très belle femme; c2: qui se regarde dans un lac; c3: une dame riche habillée de soie; c4: une femme qui fait la fête avec de la musique et des chansons; c5: une vieille femme qui dort sous un arbre; c6: une jeune femme qui se baigne; c7: un homme qui joue de la lyre.

    d: Suivant les conseils reçus; dl: il la prend par les cheveux et lui plonge la tête dans l'eau; d2: la bat; d3: il sort son poignard pour l'égorger; d4: lui casse la lyre sur la tête d'où sort de l'argent; d5: la Fortune pour se sauver lui promet de l'aider et lui donne; d6: le trésor du lac; d7: la poule noire; d8: la bague merveilleuse; d9: autre; d10: la réveille et elle lui répond que si elle était réveillée il n'aurait même pas de souliers à porter; dll: sa Fortune ne peut pas le secourir.

    III. Le retour à la maison

    a: Le pauvre prend le chemin du retour; al: il rencontre et récompense tous ceux qui l'ont aidé; a2: rend au riche ce qu'il lui devait; a3: vit heureux.